• L'histoire : 3ème partie

     Ce même soir - A la sortie de la Bibliothèque municipale

    _ " Ah! Comme j'ai hâte d'aller me coucher. Chui claquée! " pensai-je en me pelotonnant d'avantage dans mon manteau, mon sac en bandoulière à l'épaule.

              Il faisait étonnamment frais dehors ce qui m'arrachait un long frisson dans le dos. La lune était particulièrement voilée par de sombres nuages noires, donnant au ciel un aspect mystérieux. Gagnée par un profond malaise en sortant, je me pris à imaginer de nombreuses scènes horribles ce qui m'amèna à me munir rapidement du corrigeur, les sens en alerte. Je pressentais quelque chose qui inaugurait rien de bon pour moi. Soudainement un craquement furtif se fit entendre...je sû à ce moment là que quelqu'un ou quelque chose m'observait et me suivait. C'est ainsi que ma raison me poussa à courir de toutes mes jambes entraînant par la suite, une course poursuite entre mon agresseur et moi. Le plus inexplicable dans cette situation c'est que je le sentais malgré moi prendre de l'avance avec facilité et rapidité derrière moi. La peur s'empara de moi au point que dans un moment d'inattention, je perdis pied et me retrouvai clouer au sol, le souffle coupé. Un halètement rauque totalement inhumain s'approcha à deux mètres de moi puis je vis apparaître une ombre informe, gigantesque sur le côté. Serrant toujours fort " le corrigeur ", deux choix s'imposèrent dans mon esprit. Soit je me rends en sachant la force évidente de l'agresseur soit je prends mon courage à deux mains et saute sur lui, toute griffe dehors.

    _ " C'est à réfléchir! " pensai-je, en oubliant ce qui m'arrivait.

    Puis un cri déchirant le silence me réveilla de ma torpeur m'incitant à pivoter ma tête dans sa direction, à lever les yeux très haut pour remarquer que l'agresseur était affublé de deux cornes noirs sur une tête sans cheveux et ayant une énorme massue menaçante à la main, levée dans l'intention de me viser.

    _ " Ciel! Il veut m'écrabouiller...oh...mais ça ne peut pas être un monstre?? " me questionnai-je, totalement paniquée.

    Ce fut alors moi qui passait à l'action en choisisant la deuxième solution, tremblante.

    _ " Dégage, sale monstre informe! " criai-je en évitant de justesse ce coup de massue qu'il tenta de me donner.

    Je fis face à ce monstre de deux mètres, le regard rageur et l'arme dans ma main droite.

    *

    *             *

                Juste à côté dans la pénombre, notre inconnu suivait la scène avec une certaine anxiétée. Il avait participé à la course puis c'était faufilé dans un buisson près de l'endroit où ils s'étaient arrêtés, invisible à leurs regards. Il constatait que la jeune fille compromise dans une situation inattendue pouvait changer du tout au tout. De la terreur figurée sur son visage, elle passa à une farouche détermination : la rage de vaincre. Ce trait de personnalité lui fit sourire sans avoir de raison particulière.

    _ " Viens, approche! " lançai-je, tendue.

    Avec un grognement, il s'élança pour m'attraper. Au dernier moment, je bouge puis approchant l'arme au contact de sa jambe, j'actionnais le TIZZER. Un hurlement lugubre déchira mes timpans et plein de colère, d'un bras il me fit valser au loin. L'attérissage fut rude au point  d'en avoir le souffle coupé. Il s'approcha de moi menaçant tandis que mes membres refusaient de bouger par la douleur.

    _ " Il faut intervenir! " dit tout bas le mystérieux inconnu.

    Soudain, il se concentra et sa respiration jusque là lente, se fit plus saccadé. Sa peau commença à noircir, ses yeux à se dilater, sa forme osseuse à se modifier. Il s'affaissa par terre, ses mains qui raclaient la terre par la douleur de la transformation devinrent des pattes noires affublés de griffes éguisées. Et comme venant de tout son être, il lâcha un rugissement.

    A cet instant, mon coeur s'arrêta en entendant cette plainte bestiale venant des alentours. Le monstre hideux s'était arrêté dans son élan pour écouter attentivement ce rugissement. Puis arrivant de nulle part, une panthère noire recouverte de quelques brins de feuilles se dressa entre le monstre et moi. Sa longue queue noire claquait violemment le sol et elle feulait avec tant d'insistance face à ce démon à cornes. Avec surprise, je découvrai qu'elle me protègeait...

    _ " Mais pourquoi? Et puis que fait une panthère dans le coin? " pensai-je ahurie, en me redressant péniblement.

    L'horrible démon grisâtre lança un rictus avec sa terrifiante mâchoire face à cette menace. Ayant un mauvais pressentiment, je m'écriais à la panthère : " Attention! ". Le coup arriva vite et avec une surprenante vitesse, elle s'élança sur le dos du démon et l'attaqua rageusement en plantant les crocs dans sa nuque. Le démon se débatta en criant de douleur en essayant en vain d'assomer la panthère accroché derrière lui. Avec effroi, je vis la panthère s'agrippait plus fortement contre lui et mordre, déchiqueter son cou. Le sang coulait à flots, elle rugit sourdement à travers sa peau déchirée tandis que l'autre grognait, criait le martyre. Il lâcha sa massue et tomba à la renverse. Prit de court, l'animal fut à moitié écrasé par le poids de ce géant. Le coup fut si violent  qu'il resta immobile, les yeux fermés. Inquiète pour la panthère, je rampais doucement vers eux, inertes. Je la vis tressaillir à mon approche, près de son oeil gauche un filet de sang était présent. Le monstre ne semblait plus donner signe de vie donc je tentais tant bien que mal d'extirper l'animal du balourd mort. Au bout de dix minutes, l'animal reposait sur mes genoux très faible.

    _ " Mais qui es-tu? Comment t'es-tu échappé du Zoo? " murmurai-je tendrement, en caressant la bête.

    Celle ci entrouvit lentement ses yeux d'un vert intense et si familier. Elle me regarda sans bouger, respirant un peu mieux.

    _ " Tu savais que j'étais en danger, n'est-ce pas? Pourtant tu ne me connais pas et tu aurais pu mourir...merci. " disais-je en la serrant contre moi.

    La panthère tressaillit à nouveau puis se laissa aller à mon étreinte.

    _ " Que vais-je pouvoir faire de toi? Je ne sais pas de quel Zoo tu es? D'ailleurs tu ne peux provenir que de là! " soupirai-je, en la caressant distraitement.

    La panthère fronça les sourcils et se dégagea doucement. Elle se leva, lécha sa patte et la frotta à son oeil.

    _ " Que fais-tu? Attends, laisse moi éponger ta blessure..."

    Dans mon sac renversé, je trouvais un mouchoir et je commençais à essuyer lentement le sang séché.

    _ " Tu vas avoir une petite cicatrice! Heureusement ce n'est pas profond...après ta blessure, il faut que j'appelle la police pour te ramener et...

    _ A ça pas question! " pensa l'inconnu, tranquillement.

    Elle se détacha de moi et me regarda fixement.

    _ " Que? Non, attends ne t'enfuit pas...je ne peux pas te laisser comme ça sans le signaler! "

    Elle revient à petit pas vers moi et me lécha la joue pour me rassurer d'une certaine façon puis s'en alla d'où elle était venue.

             En rentrant chez moi, je me suis vraiment demandée si tout ce que j'avais vu, était un rêve ou pas. Un monstre à ma poursuite sans raison aucune puis une panthère qui me sauve, c'est tout bonnement inimaginable. En me couchant, mes dernières pensées restèrent river sur le regard si familier de l'animal avec l'étrange impression qu'il me comprenait. A l'extérieur de la maison, tapis derrière un arbre, le mystérieux homme avait les mains dans les poches, le regard rivé à la fenêtre de la jeune fille.

    _ " Eh ben, c'était moins une! Il y a beaucoup de boulot! " murmura-t-il en touchant doucement sa blessure à l'arcade de son sourcil gauche.

    Il quitta son repère et entreprit son chemin.

    _ " Quelle était cette sensation bizarre que j'ai éprouvé toute à l'heure? " pensa-t-il, au souvenir de l'étreinte de cette fille.

    A suivre...


  • Commentaires

    1
    Kiba-chan
    Jeudi 7 Mai 2009 à 19:13
    Mdr ^_^. Merci pr tes com kiba
    2
    miss lovely1 Profil de miss lovely1
    Jeudi 7 Mai 2009 à 21:41
    Mdr ^_^. Merci pr tes com kiba
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :